jeudi 29 juillet 2010

Le ''Lourdes'' Turc.





Konya, haut lieux religieux du pays, accueille chaque annee des milions de touristes (turcs pour la plupart) venus se recueillir sur la tombe de Mevlânâ Celaleddin-i Rumi ayant profondément
influencé le soufısme et l'ordre des Dervıches tourneurs.
Les boutıques de ''bondıeuserıes'' envahissent les rues et on y croısent plus de femmes femmes voilees (voire completement couvertes de la tete aux pieds) qu'ailleur.
On se faıt pas mal de musee pour se remplir la tete avant la monotonie des routes des prochains jours. Apparemment ce sera lıgne droite sur deux jours alors on en proffıte!
On pense tres tres fort a vous (et surement encore plus a vous demaın...) . Bonnes vacances a tous et un mercı pour vos messages, ca faıt chaud au coeur!
öpücük!

Luc et İngrid


Petıte devinette: Je suis une biere Turque et si on me met les doigts dedans, ca risque de faire mal. Qui suis-je?
Amateurs de biere et de bon gout, a vous!

Le ou La gagnante recevra une bıere turque ramenee par les parents Monnet fın Aout!

La Cappadoce avant l'heure...




Apres avoir quitte la region des lacs, nous voila a present dans l'Anatolie profonde, celle qui vous devısage lorsque vous entrez dans les petıts vıllages paumes ou apparemment aucun tourıste ne s'aventure. Alors on faıt des detour certes maıs on ne le regrette vraıment pas et quelles rencontres!
Comme ce couple de petıt vıeux nous serrant dans leur bras alors que nous arrıvons dans leur jardın. S'exprimant dans une sorte de patois et sans dentıer on vous cache pas que ce n'etaıt pas des plus phılosophıque comme discution maıs comme nous explıquait un cyclotourıste, ''tout se passe dans le regard et c'est d'autant plus fort''.

Bref on avaıt presque les larmes aux yeux en partant mais boostes comme jamais pour s'enfoncer a nouveau dans des coıns perdus, des ''petits pays'' avec leurs maisons en pierre, des scenes rurales d'un autre age, des regards innocents et typiques.
On prend une bonne bouffee d'aır pur avant d'entrer dans Konya, vılle de plus d'un million d'habıtants... Autant dıre que ca va nous faıre tout drole!
A plus.

(la petıte eglıse que vous voyez en haut est taıllee dans un seul bloc de pıerre, ca n'a l'air de rien comme ca maıs une fois a l'ınterıeur, les fınes parroıs se mettent a resonner au moındre son.)

lundi 26 juillet 2010

La region des lacs







Enfin un peu plus de fraicheur dans cette partie de l'Anatolıe, bon, c'est pas non plus le haut-doubs maıs ça faıt du bıen.
Et, evenement ımportant pour nous, on a passe les 5000Km et ce malgre une baısse de regıme du a la chaleur (35 degres au mıeux) et aux montagnes Russes Turques quı nous rappellent les 40 a 50kg que nous traınons chacun.
Heureusement on se gave de fruits et legumes et les routes sont parsemees de fontaines, bref avec quelques degres de moıns la Turquıe semble etre le pays ideal pour le cyclotourısme!

Nous venons de passer notre deuxıeme plus haut col entre le lac d'Eğirdir et celuı de Beyşehir et roulons en dırectıon de Konya.
La chance est encore avec nous, hier soır on a a nouveau ete invites a manger et dormir dans une famille d' Orleans (st Jean de la ruelle, certaınement les Salmonerıes...pour ceux quı connaissent) revenue au ''bled'' pour le marıage de leur fılle: Chaude ambıance dans la maison, melange des generatıons ou le mot ''famılle'' prend tout son sens.

Bonnes vacances a tous et a bıentot,

Luc et Ingrıd

samedi 24 juillet 2010

L'hospitalite turque: la journee type





Pour vous faire partager notre dur quotidien de cyclistes, voici un exemple de ce que nous subissons a longueur de journee.....sortez vos mouchoirs.

Nous quittons Pamukkale sous une chaleur transformant l'autoroute sur laquelle nous avançons peniblement en ''loukoum geant''!
Ça tape et ça colle aux pneus, nous faisons une pause.
La, une grand mere arrive et nous offre de l'eau fraiche et des pêches....et sa chaise a l'ombre.
Quelques kilometres plus loin, pause sandwich interrompue par un traditionnel ''çay'' (the) offert par un camionneur.
Rassasıes, nous nous posons pour une sieste. A notre reveil, une famille turque en ballade partage une pasteque avec nous.
On reprend la route en fin d'apres midi et cette fois c'est Nurettin et Sebahat qui nous arrêtent pour un Çay et nous gavent de concombres du jardin. On repart avec un peu plus de poids: des legumes et....un cactus (tres utile en velo).
Nous avançons sans se soucier de la suite, longeant un lac sale. La lumiere du soir sur le lac blanc, le ciel plus qu'orageux, un vent a decorner les vaches...une ambiance surealiste.
Il est 20h30 et nous sentons les premieres gouttes d'eau, il serait temps de s'arrêter mais nous n'avons pas prevu pour manger et seule une station service se profie a l'horizon.
Dissimule derriere une colline, un minaret trahit la presence d'un hameau.
Selon un berger, il n'y a pas a manger la bas mais nous n'avons pas le choix, on tente notre chance...
3 petits vieux, surpris de nous voir arriver la nous saluent chaleureusement et nous offrent des legumes. Sur le chemin un autre nous offrira du pain (et impossible de refuser) et pour finir, nous seront accueuillis dans la famille de l'imam.
Ce soir, ce sera repas traditionnel turc en famille par terre au milieu du salon. Les mets provenant tous du jardin (miel, legumes, poulet, fromage...) changent des pates!
Nous passeronsune super soiree a ameliorer notre turc (on excelle bıentot!).
Le lendemain matin rebelotte, petit dejeuner, visite de la mosquee et du minaret, les jeunes du village sont ravis et nous encore plus.
En fait, si on ne refuse pas, on pourrait passer notre temps a discuter devant un çay mais on ne serait surement pas encore a Istanbul!
Voila en gros l'accueil des gens ici et on se dit souvent que dans nos pays occidentaux on a perdu bien des valeurs!
Comme vous pouvez le voir ça va pas si mal pour nous!
merci pour vos messages et il faudra attendre un peu pour les photos...
Bisous a tous.
Ingrid et Luc

dimanche 18 juillet 2010

Pamukale ou ''la forteresse de coton''














On ne presente plus ce site ultra touristique mais qu'on a tout de même trouve tres impressionnant. Et Pamukale by night ça vaut le coup!
Cette fois fini les visites touristiques et cap sur l'est et l'anatolie centrale ou on devrait (selon les guides) pouvoir se rafraichir au bords de lacs de montagnes.
Prochain objectif: la Cappadoce ou nous devons retrouver le 12 aout les parents Monnet pour le debut du Ramadan!!!!!.........Y'en a qui vont faire la grimace.....
Merci pour vos nombreux commentaires.......on vous pardonne, c'est les vacances!
Bisous a tous et bonnes vacances!
Ingrid et Luc


Bergame, Aphrodisias et Hierapolis:c'est la ruine!
















Il s'est passe bien du temps depuis le dernier message...en tout cas pour nous!
Apres avoır passe plusıeurs jours le long de la côte Egeenne bondee de touristes Turcs et pas mal betonnee, on a eu envie d'un peu d'authenticite et de culture.

Nous sommes donc rentres dans les terres pour rejoindre la petite ville de Bergame en passant par d'immenses champs d'oliviers puis de grandes forêts de pins ou nous avons decouvert l'histoire du pignon de pins avant qu'il finisse dans notre assiette!

Et puis on l'avoue, pour eviter Izmir on a pris le bus sur 250 km (pas de scrupule car on a pas de sponsors!) pour arriver pres d'Aphrodisias.

En ce moment c'est ambiance '' vieilles pierres''et on ne s'en lasse encore pas.
On ne se lasse pas non plus de nos bivouacs et de nos douches ''bouteilles d'eau''.
Gros coup de chance a Aphrodisias en arrivant a 8h du soir, on s'est retrouve a planter la tente devant la caserne des gendarmes lorsque la famılle du gardien du site nous a invite a manger.
Le lendemain on a eu droit a la visite gratuite d'Aphrodisias avant l'ouverture au public et a un super petit dejeuner turc.
Bref, le genre de rencontres qui donne la patate pour repartir sous 40 degres et pas mal de denıvele.

En voyant toutes ces constructions grecques on ne peut que s'imaginer la grandeur et l'ıngeniosite de cette civilisation.
Ça chauffe, ça chauffe....










mardi 13 juillet 2010

La côte Egéenne


















C'est bıen pratıque d'avoir des gens qui remplıssent le blog a notre place mais ıl faut bıen qu'on s'y remette!(merci Antoıne et Vıctoıre nos " hôtes Turcs").

Nous avons donc quitté Istanbul mercredi matin pour l'île de Marmara que nous avons cru ne pas pouvoır quitter; réveıllés par une tempête de sable ( depuıs plusıeurs jours on dort a la belle étoile....) impossible de pédaler avec le vent on a décıdé de prendre un bateau pour rejoindre le continent mais personne ne nous donnait les même horaires et on a pu fınalement rejoindre la côte ..... a minuit! On a du ressortir les pulls nous qui craignıons le chaud!
Nous longeons maıntenant la côte ponctuée de ruınes de cités grecques ( Troıe, Alexandrıa Troa....) le tout sous un soleıl de plomb.
Ici pas de plan canicule sinon on ne rouleraıt pas de la journée!
Dés 10h du matin on est trempés et ce jusqu'au soir, 40 degrés et le goudron qui colle aux pneus...heureusement la mer n'est pas loin!
La campagne est magnifique bien que trés aride et les nombreux ouvrıers agrıcoles sont surement contents de voır qu'ıls ne sont pas les seuls a transpirer....
La côte est tout de même trés fréquentée a cette époque de l'année ou tous les turcs sont en vacances.
C'est d'ailleurs assez étonnant de voir sur les plages, des femmes en 2 piéces a côté d'autres enmıtoufflées dans une sorte de KWay intégral leur permettant de se baigner conformément a la religıon!
En bref, ça roule toujours pour nous!
Bisous a tous et bonnes vacances a tout le monde.
Ingrıd et Luc











mercredi 7 juillet 2010

Fallait pas les inviter !

Une fois n'est pas coutume, nous allons vous raconter le séjour à Istanbul du point de vue des hôtes, et pas des voyageurs...

FALLAIT PAS LES INVITER !

Ils sont arrivés, tous sales, malades et les fesses croutées (EFES ;). On aurait dit des ptits chats abandonnés... Si par charité chrétienne, ou par naïveté vous vous aventurez à les shampouiner, c'est foutu ! Vous n'êtes plus chez vous ! Ils lavent tout, passent l'aspi et font même des rusties (rustys?).

Côté visite, ils ont pas mal donné... et à pieds, s'il vous plaît. Topkapi, Sainte-Sophie, mosquée bleue ou grand bazaar, rien ne leur a échappé. Du "kavaltici", pour les ptits dej', au magasin de vélo (bisiklet en turc) de Beskitas, en passant par l'introuvable revendeur d'huile de marron d'Inde...

Bref, on pense qu'ils ont aimé. Et plus grave : nous aussi. Les bikers de Morteau, fallait pas les inviter... On s'y habitue.

En bonus, nos tronches de cake, affublées de l'un des nombreux souvenirs qu'ils nous ont laissé.





mardi 6 juillet 2010

Istanbul

Cette ville de 17 millions d'habitants n'est pas capitale européenne de la culture 2010 pour rien!
Après avoir passé les deux premiers jours à vomir et dormir, on a enfin pu profiter de cette belle ville au rythme des appels de l'imam à la prière. Istanbul regorge de bâtiments historiques en tous genre: mosquées, palais, Basiliques, témoins de son histoire mouvementée.
Ville de contraste également avec les quartiers d'affaires jouxtant les quartiers populaires, la populations s'y mélangeant parfaitement.
Grâce à nos hôtes on a même eu droit a un concert sur le Bosphore: On a mené la "grande vie" ces derniers jours et le retour sur la selle va se faire sentir...
Demain on quitte la ville en bateau pour la mer de Marmara, on continue en direction de la côte est.
Un grand merci à nos hôtes (qui s'occupent du prochain post.)
Et bisous à tous,
Luc et Ingrid video

Turquie, le choc de l'hospitalité.




Hos geldiniz Tukiye'de!
Premier contact avec les habitants qui nous souhaitent la bienvenue dans leur pays, ça fait plaisir et quand en plus on vous offre le thé au bord de la route (jusqu'à 5 fois dans la même journée), des légumes, du pain et des pâtisseries ça vous monte le moral à bloc.
Dans un petit village, dès notre arrivée, un coiffeur et son ami nous ont proposés de monter dans la tour d'un minaret, après quoi je me suis senti obligé de passer à la tonte estivale!
L'arrivée a Istanbul a été par contre longue et tumultueuse après plusieurs km sur une autoroute en construction, soufflés par des centaines de camions benne, en repirant l'odeur des chiens crevés et pour couronner le tout, un bonne saucée. Bref, une étape pas des plus agréable.
Enfin nous arrivons à un endroit où les Turcs travaillent beaucoup: le Bosphore! (vraiment désolé pour celle là) et là on oublie vite tous les petits désagréments de la route: face à nous, la rive Asiatique!
C'est l'Etape du voyage: La frontière entre l'occident et l'orient, ce sera aussi et surtout une semaine de repos (encore grace à l'hospitalité Turque!!!...)et de visite dans la capitale Turque.
Nous sommes enchantés d'être là après 4200km de réel bonheur.

Bulgarie, c'est fini!



Cette fois c'etait la bonne, on a bel et bien quitté la Bulgarie en longeant la Mer Noire très touristique mais qui réserve de belles surprises comme Sozopol et ses maison traditionnelles en bois.
Et après plus de 20 jours dans le pays, on peut dire que ça grimpe sec, que ça chauffe mais que les paysages en valent bien la peine malgré un population quelque fois "d'humeur Soviétique".
Par contre un grand merci à nos Couchsurfeur Dora et Arnie qui ont permis à nos fesses de se reposer!
On continue...

vendredi 2 juillet 2010

video